Publications

Archives Publications

Rechercher sur le Site
Espace Adhérents

CR audience 8 mars 2021
Publié; le 9 mars 2021 | Laurence

Suite aux dossiers que vous nous avez fait parvenir concernant la promotion à la Hors Classe, Nous avons eu une audience avec l’Inspection Académique pour évoquer l’injustice insupportable dont sont victimes les ex-instits. Voici un retour sur cette audience :

Il nous avait été dit par l’IA en commission paritaire que tous les enseignants ayant une carrière complète partiraient à la retraite en ayant atteint la Hors Classe. Ce n’est manifestement pas le cas en particulier pour les ex-instits. Il y a effectivement une injustice criante, insupportable même quand on commence à se pencher sur des exemples concrets, que l’on abandonne les généralités, que l’on laisse de côté les banalités. Nous avons fait un tableau synthétique et nous avons pu montrer qu’avec une appréciation « satisfaisante » un PE obtient la HC avec 25 ans d’ancienneté, alors que certains ex-instits ne l’ont toujours pas avec 30 voire 40 ans d’AGS, qu’avec une appréciation « très satisfaisante » un PE obtient la HC avec 22 ans d’ancienneté, alors que certains ex-instits ne l’ont toujours pas entre 30 et 32 ans d’AGS, qu’avec une appréciation « excellente » un PE obtient la HC avec 20 ans d’ancienneté, alors que certains ex-instits ne l’ont toujours pas entre 28 et 30 ans d’AGS. Même avec une appréciation « excellente » donc, après avoir donc mené une carrière exemplaire, saluée par la hiérarchie, certains collègues partiront à la retraite sans être à la Hors Classe.
Nous avons demandé cette audience pour trouver une vraie solution à cette injustice. La plus simple serait que ce soit l’AGS qui soit prise en compte et non l’ancienneté dans le corps.
Nous avons ensuite évoqué 6 cas concrets, assez parlants pour illustrer notre propos. Nous avons dit que nous transmettrons le tableau récapitulant l’ensemble des dossiers que nous avions reçu. Nous avons enfin montrer à quel point les arguments habituellement avancés étaient injustifiés face à de telles situations.
Lors de la création du corps des PE (décret du 1er aout 1990), il n’avait pas été question de modifier le déroulement de carrière et c’est seulement en septembre 2017 que les règles d’avancement ont été profondément bouleversées en ne prenant plus la totalité de l’AGS en compte, ce qui pénalise fortement les ex-instits. Les collègues qui sont restés dans le corps des instits n’avaient donc pas toutes les cartes en main pour faire un choix. On ne peut pas se décider en toute connaissance si les règles changent en cours de route. De plus certains collègues se retrouvent dans des situations financières difficiles, n’ont pas véritablement le choix et restent dans le corps des instits quelques années supplémentaires. D’autres enfin n’ont pas vu l’utilité de passer un concours pour faire le même métier, ou ont changé par liste d’aptitude et se retrouvent pénalisés.
Réponse IA :
Nous ne pouvons pas déroger à la règle générale. La circulaire nationale doit être appliquée. Votre syndicat a bien voté contre PPCR, c’est qu’il se doutait de ce que cela allait entraîner. Nous ne souhaitons pas aménager le dispositif au niveau départemental et c’est d’ailleurs la même chose dans les autres départements de l’académie. Des personnels et d’autres syndicats s’y opposeraient certainement. Si vous souhaitez modifier le cadre, il faut intervenir au niveau ministériel. Nous ne souhaitons pas déclasser certains enseignants.

Nous vous précisons que nous n’avons jamais ni demandé, ni souhaité que des collègues soient déclassés. A appréciation égale un PE peut accéder à la hors classe 15 ans avant un ex-instit.
Cet écart est considérable. Nous demandons juste une circulaire départementale qui permette de réduire cet écart pour moins d’injustice et d’inéquité.
Si l’IA continue de prendre en compte l’ancienneté dans le corps et refuse de prendre l’AGS, nous proposons qu’à barème égal, ce soit l’AGS qui permette de départager les collègues.
Nous attirons également votre attention sur une collègue qui a déjà atteint l’âge de la retraite, 62 ans, et qui possède une AGS de 42 ans. Nous demandons une révision de son appréciation afin de lui permettre de partir à la retraite en ayant eu accès à la hors classe.
Nous nous interrogeons enfin sur le reclassement d’une directrice. Elle est passée dans le corps des PE au 9ème échelon sans ancienneté alors qu’elle a une AGS de 35 ans.
Réponse IA :
Nous ne prendrons aucune décision ce soir. Nous allons réexaminer avec Mme Debuchy la possibilité de prendre en compte l’AGS dans les seuls cas des collègues ayant le même barème.
Nous refusons catégoriquement de revoir l’appréciation des collègues.
Nous vérifierons le reclassement de la directrice pour laquelle vous nous avez alerté.

Notre analyse suite à cette audience :
Nous ne sommes bien entendu pas satisfaits des réponses apportées. l’IA reconnaît que ce que nous dénoncions lorsque nous avons voté contre PPCR est bien arrivé. C’est pour cela que nous continuerons à nous battre pour le retrait de cette réforme. En attendant, nous allons poursuivre nos actions pour lutter contre l’injustice que subissent les ex-instits. Nous allons étudier comment nous pourrions intervenir de nouveau au niveau départemental avec les autres organisations syndicales et quelle serait la manière la plus efficace d’intervenir au niveau national.

cale
SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo