Espace Adhérents

Pourquoi se syndiquer au SNUDI FO ?
Publié; le 7 janvier 2019

CARTE SCOLAIRE
Non au redéploiement et aux suppressions de postes, pas une classe à plus de 25 élèves.
Création des postes et formation des maîtres spécialisés nécessaires : maîtres E et G, ULIS, SEGPA..., un statut de la fonction publique pour les AVS et AESH.

RESPECT DE LA LAICITE DE L’ECOLE ET DE L’ETAT (loi 1905)
Fonds publics à l’école publique, fonds privés à l’école privée.
Pas de laïcité à géométrie variable, pas de groupes de pression à l’Ecole.

DIRECTION D’ECOLES
Non à la multiplication des tâches administratives, STOP à la paperasserie qui complique et dénature l’Ecole publique.
Des décharges pour toutes les écoles et un véritable allègement des tâches administratives !
Une revalorisation indiciaire de la fonction.

SANTE SCOLAIRE
Maintien et développement d’un véritable service de santé scolaire (avec des personnels sous statut de la fonction publique : infirmières, médecins scolaires)

MEDECINE DE PREVENTION
Pour le recrutement de médecin en nombre suffisant pour permettre une vraie médecine de prévention et la possibilité pour le personnel de bénéficier de la visite annuelle de prévention. Diminuer les délais d’attente pour un RDV.

INCLUSION
Respect du droit pour tout enfant de bénéficier d’une scolarité adaptée à son état de santé, ce qui nécessite la défense de l’enseignement spécialisé, l’ouverture de classes, de postes et de structures spécialisées adaptées, et l’arrêt de "l’inclusion systématique".

MAINTIEN DU CADRE NATIONAL DE L’ECOLE PUBLIQUE ET DU STATUT NATIONAL DE FONCTIONNAIRE D’ETAT
Abrogation des décrets Peillon-Hamon-Blanquer. Non à la territorialisation de l’école et aux ingérences des élus locaux dans l’organisation du temps de travail et les missions des enseignants.
Rétablissement d’un rythme scolaire unique fixé par l’Etat, ne dépendant pas des élus locaux : 4 jours pour tous, sur 36 semaines (lundi, mardi, jeudi, vendredi) dans toutes les écoles du territoire national !
Contre le clientélisme et l’arbitraire : maintien des affections sur la base d’un barème garantissant les droits de chacun et permettant le contrôle des élus du personnel en CAPD à toutes les étapes du Mouvement. Non aux voeux géographiques et à la multiplication des postes à profil.

SALAIRES ET RETRAITES
Pour le rattrapage et l’augmentation du pouvoir d’achat, il faut 16% d’augmentation du point d’Indice.
Accès pour tous au dernier échelon de la hors-classe avant la retraite.
Maintien du Code des pensions.
Abrogation des contre-réformes 2003, 2010, 2012 imposant la décote et l’augmentation du nombre d’annuités pour une retraite à taux plein.
Retour aux 37,5 annuités pour tous !

FORMATION
Non à la contre-réforme de la mastérisation.
Pour une formation initiale professionnelle initiale sans être responsable d’une classe à l’année.
Recrutement à hauteur des besoins.
Maintien de la formation continue sur le temps de travail correspondant aux besoins et aux choix des collègues.
Non à l’obligation de M@gistère.

cale

Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
SPIP 3.0.16 [21266] habillé par le Snudi Fo