Publications

Archives Publications

Rechercher sur le Site
Espace Adhérents

Le SNUDI FO 77 exige la réintégration des personnels suspendus ! Aucune sanction financière !
Publié; le 4 février 2022 | Laurence

Le 5 août 2021, un véritable statut discriminatoire visant une catégorie du personnel a été mis en place par le ministère.

Ainsi, depuis l’été, une circulaire ministérielle prévoit effectivement que les personnels de l’éducation nationale intervenant dans les instituts de soins médicaux (IME, ITEP...) ainsi que les psychologues scolaires, doivent se soumettre à l’obligation vaccinale. Sur la Seine et Marne, ce sont des dizaines de personnels qui sont concernés par cette mesure insensée !

En pleine crise sanitaire, l’administration se paye le luxe de suspendre, avec les conséquences financières dramatiques que cela suppose, une partie de ses personnels ; y compris des brigades départementales, lorsqu’elles doivent remplacer un collègue soumis à cette obligation.
Mesure discriminatoire et absurde quand on voit que les psychologues de l’éducation nationale sont également concernés, alors qu’ils exercent dans les écoles au même titre que les adjoints qui n’y sont pas soumis !

La liberté de chacun de se vacciner ou pas, ne peut et ne doit pas être une entrave au droit d’exercer sa profession !

Alors que les écoles implosent, que les directeurs/trices sont confrontés aux pires difficultés, que les enseignants ne parviennent pas à faire classe, que les conditions de sécurité ne sont pas assurées et que les classes sont décimées, le ministre décide de suspendre des collègues.
Alors que des dizaines d’élèves ne bénéficient plus des personnels nécessaires à leurs soins dans les établissements spécialisés, que des dossiers d’orientation d’élèves en situation de handicap sont bloqués du fait de l’absence de psychologues scolaires, que ces élèves n’ont plus droit à la scolarisation en raison de la
suspension ou de l’absence de leur maître non remplacé, ces personnels sont plus que jamais essentiels !
Face à l’injustice et l’absurdité d’une réglementation punitive qui engendre toujours plus de défiance quand les enseignants ont, au contraire, besoin de soutien, FO exige que soient réintégrés tous les personnels suspendus et qu’ils ne subissent aucune perte de leur traitement !

Ainsi sur proposition de notre fédération au CHSCT 77 l’avis suivant a été voté unanimement par les organisations syndicales : A un moment où les besoins en personnels spécialisés sont criants, le CHSCT D demande la réintégration immédiate des agents suspendus pour absence de schéma vaccinal complet.

C’est un message unitaire fort que les organisations syndicales, à l’initiative de FO, ont envoyé à l’administration ! Le SNUDI-FO 77 se tiendra aux côtés des collègues suspendus pour exiger la réintégration
immédiate et le maintien du traitement.

cale
SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo