Espace Adhérents

Déclaration liminaire de la CAPD du 21 mai 2019
Publié; le 21 mai 2019, mis à jour le 28 mai 2019 | Laurence

Déclaration du SNUDI-FO 77
CAPD du 21 mai 2019

Madame la Directrice des services académiques de l’Education Nationale,
Mesdames et Messieurs membres de la CAPD,

Malgré les oppositions et les mobilisations, le gouvernement, envers et contre tout, poursuit la destruction de la fonction publique et des services publiques.

Le projet de loi de transformation de la fonction publique, en cours de discussion à l’assemblée nationale, va permettre au gouvernement de mettre en place un niveau d’austérité encore jamais atteint. Les ruptures conventionnelles vont permettre à l’état de pousser au départ un nombre croissant de fonctionnaires, les remplaçant par des emplois vacataires, et porter un coup terrible au statut des fonctionnaires. Alors que la population demande plus de service publique et de justice entre les territoires, externalisation, précarisation des travailleurs et privatisations vont contribuer à leur dégradation.
En ce qui concerne l’éducation nationale et la loi Blanquer, les articles portant sur l’école maternelle et les « jardins d’enfants » vont encore permettre à des structures privées d’être financées par l’argent public, poursuivre la dégradation des services publics et renforcer l’inégalité territoriale.

Ces attaques qu’elles soient portées par la loi de transformation de la fonction publique ou par la loi Blanquer vont de paire avec une désorganisation complète de l’Education Nationale.
Soucis rencontrés lors des permutations, annonces erronées lors des résultats sur Parcours Sup, problèmes invraisemblables qui se succèdent lors du mouvement cette année, c’est à se demander si ces dysfonctionnements sont vraiment le fruit du hasard.
Tout cela pèse sur les collègues, provoque anxiété et tension dans les écoles. Nous reviendrons certainement sur tous les problèmes rencontrés cette année lors du mouvement mais souhaitons d’ors et déjà pointer certains points importants :
erreurs à l’ouverture de la saisie des voeux et interruption du serveur
Impossibilité de saisir un sous mug
Retards pour les Accusés de réception
Problème de saisie des barèmes
Il est regrettable que ce nouveau logiciel n’ait pas été testé avant. Nous tenons d’ors et déjà à remercier les services de l’inspection académique pour le travail qu’ils fournissent malgré tous les obstacles dressés contre eux.

De même, nous dénonçons les changements intervenus dans les règles du mouvement, notamment les vœux larges obligatoires et nous continuons à demander qu’il puisse y avoir une véritable seconde phase du mouvement.

Au lieu de répondre aux attentes des collègues, face au désarroi et à la colère qui montent, la seule réponse de l’état est de porter atteinte aux libertés individuelles fondamentales, la liberté d’opinion et d’expression, qui risque de se renforcer avec l’obligation d’exemplarité inscrite dans la loi Blanquer.
L’intimidation et la répression s’abattent également sur les collègues et l’ensemble des citoyens qui protestent et se mobilisent. A la loi « Anti casseurs » et à la campagne diffamatoire du ministre de l’intérieur contre les manifestants, comme par exemple à la Pitié Salpétrière, s’ajoutent la charge de cortèges syndicaux par les forces de police ou l’arrestation arbitraire, et finalement jugée irrégulière, d’une enseignante syndicaliste à Paris.

Nous attendons l’écoute et la prise en compte des revendications que nous portons et non la répression, nous attendons un fonctionnement de l’état digne d’une démocratie.

cale

Rechercher sur le Site
SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo