Publications

Archives Publications

Rechercher sur le Site
Espace Adhérents

Compte rendu CAPD du 18 juin 2O2O
Publié; le 18 juin 2020 | Laurence

A l’ordre du jour, la Hors classe en particulier, la liste d’aptitude PE et la classe exceptionnelle.

Le tableau d’avancement à la Hors Classe nous était proposé au cours de cette dernière CAPD.

A barème égal, le premier critère de départage était cette année l’appréciation émise par la DASEN. Ce critère nous semblait trop prépondérant, car il influe de manière déterminante déjà dans le calcul du barème. Le SNUIPP a d’ailleurs en début de séance, proposé que ce premier critère soit l’AGS, ce qui semblait à première vue une bonne idée. Nous sommes d’accord avec ce principe. Cependant en appliquant ce critère lors de cette campagne de promotion, on serait passé de 7 anciens instituteurs promus à 3. Les anciens instituteurs étant les grands sacrifiés de cette réforme de PPCR, il nous a semblé préférable de ne pas voter contre une proposition qui permettait l’accès à la Hors Classe au plus grand nombre de personnes en fin de carrière.

Nous avons tout d’abord noté que si le taux national était fixé à 17 %, il était de 15,8% pour la Seine et Marne, notre département une fois de plus défavorisé par rapport au Val de Marne et à la Seine Saint Denis. L’administration a beau nous expliquer que c’est équitable, nous ne partageons pas son point de vue.
Nous avons également dénoncé le caractère définitif de l’appréciation de la DASEN. Nous avons revendiqué, dans notre déclaration, que l’appréciation émise par la DASEN puisse être revue à la hausse lors des prochaines campagnes de promotion. Nous n’avons reçu aucune réponse sur ce point
Nous avons ensuite précisé que prendre comme premier critère l’appréciation ne devait en aucun cas être pérenne. Cela était acceptable uniquement car il permettait à plus de collègues en fin de carrière d’accéder à la Hors Classe cette année. Malheureusement, nous ne devrions plus avoir aucun tableau l’année prochaine pour le vérifier, comme pour ce qui se passe sur le mouvement en ce moment.
Nous avons insisté longuement sur l’injustice subie justement par les anciens instituteurs.
Nous avons pris le cas emblématique d’une collègue qui à 61 ans, après 40 ans de carrière dans l’éducation nationale. Avec en plus une appréciation satisfaisante, avec une note de 20/20 et sans avoir été inspectée avant cet avis définitif, il est révoltant que cette collègue ne puisse pas passer à la Hors Classe. Aucune justification fournie par l’administration n’est recevable.

Nous regrettons qu’aucun groupe de travail ne se soit réuni pour étudier les différentes propositions possibles de manière à permettre, comme il nous l’avait été certifié par l’administration, à tous les collègues d’accéder à la Hors Classe avant la fin de leur carrière. Il faut absolument réussir à davantage prendre en compte la durée de la carrière au sein de l’éducation nationale.
Nous avons fait la proposition de deux listes séparées, une pour les anciens instituteurs et une pour les autres collègues, afin qu’il y ait une vraie équité. Que ces options n’aient pas pu être étudiées en groupe de travail est dommageable pour de nombreux collègues souvent à la carrière exemplaire. Encore une fois l’administration n’a pas daigné nous répondre.

Nous avons décidé de nous abstenir lors du vote pour valider ce tableau d’avancement. Ce qui est proposé ne nous satisfait pas pleinement car il établit le fait qu’un certain nombre de collègues ne passeront jamais sur 2 corps (classe normale et Hors Classe), ce qui est d’ailleurs intrinsèque à PPCR auquel nous nous sommes toujours opposés et dont nous demandons toujours l’abrogation.

En ce qui concerne la classe exceptionnelle, nous n’étions pas autorisés à siéger puisque seuls les collégues appartenants à ce grade y sont autorisés.

Autres points abordés :

En ce qui concerne les ruptures conventionnelles l’IA est en attente d’une circulaire mais les dossiers sont centralisés et traités par Mme François.

Exeat
Les demandes d’exeats recevront une réponse début juillet.

Reprise le 22
En ce qui concerne le retour des élèves le 22 juin, les directeurs et les IEN sont les acteurs privilégiés pour définir les modalités de retour en classe.
Les personnels vulnérables sont les seuls à pouvoir poursuivre le travail à distance après le 22 juin et le premier certificat médical est suffisant puisqu’il n’y a aucune date de mentionnée, par contre les collègues doivent informer leurs ien.
Il n’y a plus d’asa pour garde d’enfant sauf pour les personnels vulnérables si le travail à distance n’est pas possible.

Classe transplantée
Pour le remboursement des classes transplantées, il faut prendre contact avec la DSDEN si les écoles rencontrent des problèmes.

Responsabilité des personnels
La responsabilité de l’état se substitue à celle des personnels en cas de contamination au virus sauf s’il y a une faute manifeste …
En cas problème, c’est le protocole de l’ARS qui est suivi.
Signez notre pétition change.org http://chng.it/g9QKRP6ZDr

Versement des indemnités
Le versement des issr, indemnités de maitres d’accueil temporaire… sont saisies et attendent leur paiement par le service comptabilité

cale
SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo