Publications

Archives Publications

Rechercher sur le Site
Espace Adhérents

CARTE SCOLAIRE : CTSD du 2 février, Bilan des mesures enfin annoncées !
Publié; le 3 février 2017, mis à jour le 4 février 2017

Voir le document lié, à droite de l’article.

Cette carte scolaire s’inscrit comme les années précédentes dans le cadre d’une enveloppe fermée de 90 postes attribuée à la Seine et Marne pour la rentrée 2017. Dans cette dotation l’IA ponctionne les postes qui correspondent aux directives ministérielles qui sont les postes PDMQDC, les postes pour l’accueil des moins de trois ans, les postes pour les conventions ruralité, et d’autres postes hors la classe.

Pour le réseau classes :

L’administration a annoncé 45 fermetures définitives et 39 fermetures révisables, 51 ouvertures définitives et 38 ouvertures conditionnelles.

Ou en d’autres termes, comment déshabiller Pierre pour habiller Paul ! Dans ce cas de figure, si toutes les FR et OC se concrétisaient un différentiel de 5 postes seulement serait pris dans l’enveloppe budgétaire !

Hors la classe :

- 4 postes pour des conventions spécialisées pour l’accueil des moins de 3 ans
- 25 postes de BD formation continue
- 18 postes de BD remplacement
- 12 postes de PDMQDC
- 1 poste de UP2A
Avec la création d’une nouvelle circonscription Moissy Cramayel
- 2 postes psychologues scolaires, 2 postes E, 2 postes G dont 1 ERDC
- 1 poste ERDC sur Meaux Villenoy
- 2 postes de psychologues scolaires 1 à Lognes et 1 à Champs
- 6 postes ULIS TFC et 1 poste ULIS TED

Soit 76 postes sur les 90 de l’enveloppe

Cette répartition ne répond pas aux revendications des collègues, car elle ne permet pas l’amélioration des effectifs dans les classes, elle ne prend pas en compte l’inclusion des élèves d’ULIS dans les classes puisqu’ils ne sont pas comptés dans les effectifs globaux. Elle ne permettra pas non plus de recréer les postes de RASED qui font défaut dans de nombreuses écoles. Elle ne prend pas en compte les difficultés supplémentaires liées à l’accueil des élèves à besoins particuliers dont les AVS sont souvent en nombre insuffisant, mal payées et mal menées. Elle ne résorbera pas le nombre toujours très important de journées de classe non remplacées.

Pour le SNUDIFO, il faut mettre fin aux milliers de journées non remplacées dans les écoles qui entrainent des répartitions d’élèves et accroit d’autant la moyenne réelle du nombre d‘élèves par classe.

Et ce n’est pas la disparition complète des ZIL annoncée pour la rentrée 2018 qui va améliorer la situation…

Pour toutes ces raisons notre organisation a voté contre cette répartition de carte scolaire. Les autres organisations se sont abstenues.

Toute dégradation de nos conditions de travail est inacceptable ! C’est pourquoi le SNUDI FO accompagnera toutes les écoles qui souhaitent être entendues. Prenez contact avec votre correspondant de secteur.


Ces mesures doivent être entérinées lors du CDEN du 2 mars 2017

Un rassemblement sera organisé devant la préfecture.

cale
Documents Liés
PDF - 192.9 ko
SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo