Espace Adhérents

Aucun changement, c’est inacceptable !
CARTE SCOLAIRE : CDEN du 21 Février
Publié; le 7 mars 2019

Environ 300 personnes étaient rassemblées devant la préfecture de Melun pour demander la levée des mesures de fermeture de classe et la création des classes et postes nécessaires au bon fonctionnement des écoles de Seine et Marne. Aucune délégation n’a été reçue malgré notre demande…

rassoia29.02bis.jpg

Pour le SNUDI FO 77 une enveloppe de 40 ETP (emploi temps plein) c’est très insuffisant et inacceptable ! Elle ne couvre même pas les 78 postes nécessaires au dédoublement des CP- CE1 en REP.

L’IA gère donc la pénurie et malgré un vote contre de l’ensemble des organisations syndicales, des élus représentant les communes, des représentants des parents d’élèves, la carte scolaire a néanmoins été entérinée.

Il a été annoncé 5 fusions d’écoles élémentaires et maternelles qui donne naissance à 5 écoles primaires. Fusions d’écoles qui nous semblent inquiétantes au regard de la loi Blanquer « école de la confiance » adoptée en première lecture à l’Assemblée nationale le 15 février qui a dévoilé de bien mauvaises surprises avec ses amendements successifs. Tout d’abord le premier, rendant possible la création des Etablissements Publics des Savoirs Fondamentaux regroupant « les structures scolaires d’un même bassin de vie » dans un seul établissement sous la tutelle d’un chef d’établissement. Dont l’objectif avéré est, de passer de 45000 écoles à 18000 établissements autonomes et de préparer la fusion des corps 1er et 2d degré. Ensuite, vient le second autorisant la scolarisation des élèves jusqu’à 6 ans dans « des jardins d’enfants » ce qui présage la disparition de l’école maternelle de la République remplacée par des structures municipales ou privées.
(Lire les communiqués en pièce jointe)

LE SNUDI FO 77 revendique le maintien de l’école maternelle et de sa spécificité, elle s’oppose aux fusions des écoles maternelles et élémentaires et tous les regroupements d’école qui vise à créer d’énorme établissement. Nous voulons garder des écoles à dimension humaine pour permettre à des jeunes élèves d’évoluer dans les meilleures conditions.

Il a été annoncé 183 mesures de fermetures dont 120 fermetures définitives et 63 fermetures révisables et 61 ouvertures dont 38 ouvertures définitives et 23 ouvertures conditionnelles.

L’IA assure que toutes les mesures peuvent être modifiées y compris les mesures de fermetures définitives lors du CTSD de réajustement en juin le SNUDI FO 77 saura le lui rappeler.

Pour permettre aux écoles de seine et marne de remplir leur mission d’enseignement dans de meilleures conditions, il est urgent de prévoir une dotation suffisante en postes pour permettre de baisser les effectifs dans toutes les classes, d’augmenter la quantité de décharge pour tous les directeurs et directrices et que les dispositifs de dédoublement soient pris en compte dans le calcul des quotités de décharge. Une dotation supplémentaire pour mettre fin aux trop nombreuses journées de classe non remplacées dans les écoles qui entrainent des répartitions d’élèves et accroit d’autant la moyenne réelle du nombre d‘élèves par classe, pour permettre d’avoir des RASED complets dans chaque groupe scolaire, pour stopper les fermetures de postes dans les établissements spécialisés …

Comment y parvenir ? L’heure n’est-elle pas l’organisation de la mobilisation dans chaque école, avec les parents d’élèves et les élus locaux ?

Le SNUDI FO 77 accompagnera les écoles qui souhaitent revendiquer le maintien de leur classe ou la création d’une classe supplémentaire.

rassoia29.02.jpg

cale
Documents Liés
21-02-2019_-_epsf.pdf
PDF - 210 ko
fnec_ecole_de_la_confiance.pdf
PDF - 107.8 ko
declaration_de_la_fnec_fp_fo_au_cden_du_21fevrier_2019.pdf
PDF - 156.8 ko
communique_suite_au_cden_et_rassemblement.pdf
PDF - 231.2 ko

Rechercher sur le Site
SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo